Titre FR : Massacre à La Tronçonneuse

Durée : 84 min.

Pays : États-Unis

The Texas Chainsaw Massacre

| |

Au fin fond du Texas, des habitants font une découverte macabre : leur cimetière vient d’être profané et les cadavres exposés sous forme de trophées. Pendant ce temps, cinq amis traversent la région à bord d’un minibus. Ils croisent en chemin la route d’un auto-stoppeur et décident de le prendre à bord. Mais lorsque les jeunes gens s’aperçoivent que l’individu a un comportement inquiétant et menaçant, ils finissent par s’en débarrasser. Bientôt à court d’essence, le groupe décide d’aller visiter une vieille maison abandonnée, appartenant aux grands-parents de deux d’entre eux. Chacun leur tour, les cinq amis vont être attirés par la maison voisine. La rencontre avec ses étranges habitants va leur être fatale et va donner lieu à un vrai… massacre !

Très certainement le film d’horreur le plus mythique de l’histoire du cinéma. Un réel choc lors de sa sortie, des interdictions dans beaucoup de pays qui ont parfois perduré longtemps (sortie aux US en 1974, sortie en France en 1982 !). Tobe Hooper signe, avec Massacre à la tronçonneuse, un film d’horreur de référence absolue avec un micro budget, une vision radicale de l’Amérique profonde (et notamment du Texas) et un survival étouffant. Une réputation de film gore injustifiée puisqu’on voit très peu de sang, et un « massacre » tout relatif puisque que finalement un seul protagoniste meurt sous la cisaille de la tronçonneuse de Leatherface. Il n’en reste pas moins un long métrage extrêmement maitrisé par Tobe Hooper, une ambiance très soignée ponctuée des cris de Marilyn Burns, un bijou d’univers sonore qui maintient une tension insoutenable jusqu’à la fin. Une série de films (avec à chaque fois tonton Leatherface) est lancée, avec malheureusement son lot de nanards… Ah le cinéma, ce n’est pas qu’une question d’art !

Avec Massacre à la Tronçonneuse, Tobe Hooper réalise en 1974 un film qui marquera à jamais le monde. J’aime bien mettre ce film en parallèle avec l’Exorciste car ils ont, tous les deux, choqué et divisé le public comme jamais auparavant. Ils ont tous les deux eu droit à un vent inouï de censure, une interdiction de promotion et de publicité. Tobe Hooper ose ici un coup de génie en faisant croire à un film tiré d’une histoire vraie, il n’en fallait pas plus pour terroriser le monde entier. Outre ce scandale, le film est surtout un excellent long métrage, bourré de créativité, de mise en scène talentueuse et d’une intensité qui vous coupe le souffle, on étouffe avec les hurlements incessants de Marilyn Burns et le son de cette tronçonneuse. Un bijou intemporel.

Les autres films de

The Texas Chainsaw Massacre 2

Les autres films de la Saga

Leatherface: The Texas Chainsaw Massacre 3

The Texas Chainsaw Massacre 2